Sécurité des passages à niveau : Faut-il ne s’occuper que de la route ?

La caméra de surveillance a filmé la scène. Un camion en convoi exceptionnel est bloqué sur les voies. Impossible de franchir le passage à niveau. Le chauffeur courre le long du quai, affolé. Très vite, il s’en retourne vers sa remorque. Un pompier l’accompagne et courre avec lui tant qu’il peut. Dans quelques secondes, le train sera là, impossible de faire quoi que ce soit. Le choc est effroyable. Le convoi est pulvérisé, le train déraille. Encore un « accident de passage à niveau ». Lire la suite « Sécurité des passages à niveau : Faut-il ne s’occuper que de la route ? »

Avant, c’était tout droit !

Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?
Telle est la question que l’on peut se poser en contemplant les nombreux chantiers qui encombrent nos routes et nos avenues. Il n’est pas une semaine sans que l’on ne voie surgir le long de nos trajets une chicane, une bosse, un rond-point dont on cherche l’utilité… Nombre d’obstacles qui, il y a un demi-siècle auraient été enlevés d’urgence pour danger sur la voie publique. Lire la suite « Avant, c’était tout droit ! »

Véhicule électrique d’occasion: méfiance

Les véhicules électriques sont encore relativement chers, mais on peut trouver de bonnes occasions à des prix abordables, de 8000 à 16000 euros pour un véhicule de trois ou quatre ans.

Théoriquement bien plus robustes mécaniquement qu’une voiture thermique, leur kilométrage – souvent plus faible qu’une voiture diesel ou essence de même âge, n’est pas un problème.

Le problème essentiel, c’est la batterie. Car si les modèles sortis il y a trois ou quatre ans avaient des batteries de plus faibles capacités que ceux qui sortent actuellement, l’autonomie du véhicule peut encore être réduit par une diminution prématurée de cette capacité théorique. Lire la suite « Véhicule électrique d’occasion: méfiance »

Laissons vieillir nos voitures !

Le monde politique vise à atteindre à la fois et « en même temps » tout un tas d’objectifs. Est-ce bien raisonnable ?

Soutenir l’activité industrielle, faire face à l’urgence climatique, revoir le logiciel des activités humaines pour sauver ce qui peut encore l’être des futures conditions d’existence sur la planète, stimuler le développement technologique qui aboutit à plus d’automatisation et prétendre défendre l’emploi, voilà un beau paquet de priorités entre lesquelles il faut faire des choix.

Les gouvernements se succèdent, les doctrines subsistent et comme bien souvent, en dehors de toute approche rationnelle. Au besoin, il est bon d’habiller les mesures de la robe du développement durable, histoire de masquer les incompatibilités qui pourraient apparaître.

Et puisque les publicités s’évertuent chaque jour à nous faire rêver sur le charme de notre prochaine nouvelle voiture, réfléchissons un peu. Lire la suite « Laissons vieillir nos voitures ! »